Lundi : Aujourd’hui nous devions partir en brousse mais au lever.... Il pleut ! Impossible d’aller en brousse quand il pleut comme ici, les chemins de terre se transforment en rivière, et bloquent l’accès aux villages ! Nous restons donc tous au Centre pour la journée où nous recevons nos petits patients comme habituellement. L’après-midi je ne travaille pas, Françoise m’a donné ma journée pour que je puisse commencer à vider ma maison et à tout remballer avant mon départ !

Mardi : Ce matin, avec Françoise et Kanfiéni nous avons rendez-vous avec le directeur de l’école pour les enfants déficients mentaux de Fada. Cette rencontre nous permet de voir le fonctionnement de l’école et de parler avec le directeur afin d’inscrire certains de nos petits patients pour qui l’école classique est impossible. En revenant du rendez-vous,  il y a déjà beaucoup d’enfants au Centre ! Beaucoup ont rendez-vous aujourd’hui et demain afin que je puisse les voir pour la dernière fois (ou la première pour certains !) avant mon retour en France. L’après-midi après avoir fini de recevoir tous ces petits patients, je travaille sur les dossiers des patients afin de mettre à jour les objectifs psychomoteurs d’un maximum de patients avant mon départ ! C’est également cet après-midi que tous les enfants handicapés scolarisés à Mahadaga arrivent sur la station missionnaire. La journée se termine donc beaucoup plus tard que prévu, il faut recevoir chaque famille (plus de 20 enfants partent demain !) et enregistrer chaque enfant, ses bagages pour l’année scolaire (une natte pour dormir, un seau, un savon pour se laver et un bol pour manger plus une tenue de rechange pour les enfants issus des familles les plus aisées) puis les guider jusqu’à la maison où ils vont dormir. A la fin de la journée, nous prenons le temps, en équipe de partager un moment ensemble autour d’un goûter (tardif !) pour la dernière fois avant mon départ... En effet, Yempaabou accompagne les enfants en taxi brousse jusqu’à Mahadaga demain et ne reviendra que jeudi soir sur Fada.

 

P1030234

 Dernière photo avec toute l'équipe ! De gauche à droite et de haut en bas : François, Baapouguini, Yempaabou, Françoise, Kanfiéni, Rachel et moi

 

Mercredi : Ce matin lever très matinal pour dire aurevoir aux enfants aveugles avec qui j’ai passé ces 2 mois ici. Ils repartent pour Mahadaga pour l’année scolaire à venir (ici la rentrée est lundi prochain !). Le départ est difficile et la séparation des enfants avec Françoise compliquée... C’est ma dernière journée à Fada, il me faut aujourd’hui dire aurevoir à tous mes petits patients, à leurs parents et à l’équipe... Mais cette journée qui s’annonce chargée est pleine de surprise ! Tout d’abord, la nouvelle salle de rééducation qui était en construction depuis quasiment mon arrivée est terminée depuis hier soir ! La peinture est sèche, le toit étanche et avant de commencer nos prises en charge, nous déménageons dans cette nouvelle pièce ! Je suis vraiment heureuse de pouvoir inaugurer avec l’équipe la nouvelle salle qui était très attendue. Nous discutons de l’emménagement, du meilleur positionnement du matériel et du tapis de rééducation. Cette nouvelle salle est très spacieuse et rend les prises en charge beaucoup plus simples ! Un peu avant 9 heures, une fois l’emménagement terminé, nous prenons en séance les premiers patients arrivés et très vite (en moins d’1 heure !) déjà plus de 20 patients sont en train d’attendre dehors pour qu’on prenne en charge leurs enfants !!! J’avais déjà eu des journées chargées depuis mon arrivée mais jamais à ce point-là... Il n’y a plus assez de place pour accueillir et faire patienter tout ce monde, nous installons donc des bancs et des nattes dehors pour que tout le monde puisse s’asseoir ! C’est une bénédiction que la nouvelle pièce soit terminée aujourd’hui vue l’affluence... Il y a tellement de monde, et des enfants très handicapés (qui ne nous permettent pas de faire des prises charge de groupe comme nous faisons le jeudi) que toute l’équipe travaille sans discontinuer, pas le temps de déjeuner ou de prendre 5 minutes de pause dans la journée, tous les enfants doivent être vus ! Je revois aujourd’hui pour la dernière fois les enfants les plus fidèles depuis mon arrivée (je vois certains enfants 3 fois par semaine). Avec le temps, je suis devenue proche de ces mamans et de ces enfants et aujourd’hui, pour mon dernier jour, elles arrivent toutes émues, avec des paroles adorables et touchantes et les bras chargés de cadeaux... Quelle émotion aujourd’hui ! Malgré tout un petit incident vient perturber le déroulement de la journée, quelqu’un m’a volé mon portable pendant les prises en charge... Avec la grosse journée que nous avons, impossible de savoir précisément à quel moment il a été pris ! Toutes les mamans présentes sont tellement choquées et désolées de voir ce qu’il vient de se passer et même honteuses alors qu’elles n’y sont pour rien... Leur compassion et leur gentillesse me touchent beaucoup, elles sont toutes très concernées et remuent ciel et terre pour essayer de retrouver ce portable ! Malheureusement il a bel et bien disparu, tout comme il aurait pu disparaître en France dans les transports en commun...

 

P1010547

 Prise en charge d'Asad

 

Jeudi : Ce matin départ pour Ouaga où je prends mon avion demain soir. Françoise et Kanfiéni m’accompagnent jusqu’au lieu de départ du taxi brousse et les aurevoirs sont émouvants... J’ai déjà hâte de pouvoir les revoir !

Presque 6 heures de route séparent Fada de Ouaga. Je prends le taxi brousse avec Vincent, un burkinabé m’ayant déjà accompagné à l’aller pour éviter que je voyage seule. Tout se déroule sans encombre, mes bagages arrivent entiers (et moi aussi). Je profite de la soirée à Ouaga pour me reposer un peu avant de reprendre l'avion demain soir !

P1030237

Mes valises "dans" le coffre du taxi qui rallie la gare de dépôt du taxi-brousse et la SIM, j'ai bien cru perdre mes valises sur le trajet...

 

Vendredi : Ce matin c'est le débriefing avec ma responsable à SIM Burkina sur ces deux mois passés ici ! C'est déjà l'heure d'un premier compte-rendu sur ces formidables moments. Ensuite, je déjeune avec Florence, la responsable des missionnaires court-terme au Burkina avant de prendre mon avion !

Samedi : Arrivée en France en début d'après-midi !!! Aucun problème avec mes vols (ouf !) j'arrive à l'heure et avec tous mes bagages à Roissy où je retrouve toute ma famille avec joie.

Ca y est, ces deux superbes mois sont terminés et ont été bénis au-delà de tout ce que j'aurai pu espérer... C'est déjà avec beaucoup de nostalgie que je vous raconte ma dernière semaine ici !

Merci à tous d'avoir suivi mes aventures burkinabées !!!

Merci pour vos prières, pour votre lecture, pour vos gentils commentaires ainsi que vos mails, merci de vous être intéressé à ma vie là-bas et à tout ce que je vivais sur place comme expériences heureuses ou plus difficiles, merci d'avoir été un soutien à toute épreuve.

Cela m'a beaucoup touchée et m'a aidée à continuer à être en lien avec vous malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent !

J'espère pouvoir tous vous voir en personne (pour ceux que je n'ai pas encore vu !) maintenant que je suis en France, avant de vous raconter ici (qui sait ?) mon prochain voyage là-bas....